Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2015 2 16 /06 /juin /2015 10:37

Bonjour, les enfants.

 

Tiens voilà encore du poil à gratter

 

Madame Langellier nous a branché sur Marie Gadal, la fille à la sœur à Seznec,vous savez celle qui épousera en seconde noce le journaliste Petitcolas.

 

Et même que Madame Langellier en fait une superbe de démonstration sur les brouilles internes et assez bien voilées qui ont dû faire le pain quotidien de Mesdames Seznec mère, fille et belle-fille.

Ça non, ça pas été autre chose que du pain bien amer pour le Guillaume dont les tentatives pour réconcilier les deux ont été sans résultat.

 

 

Ça m'a porté à la page 429 de "Nous, les Seznec" où Denis, y raconte que sa mère, Jeanne, se rend à Lourdes en mai 1968. Et là, alors que la grève la bloque, non pas dans la Grotte, mais sous le château, elle trouve dans le grenier les lettres de Marie Jeanne à Guillaume.

Le lettres de Marie Jeanne à Guillaume ?

Ah bon ?

C'est pas Jeanne qui les avait ?

Son père lui aurait pas refilées ?

Pourquoi c'est chez sa sœur qu'il les a planquées ?

On fait un bout de plus sur le chemin "mystère et boules de gomme" !

 

Vous avez remarqué , comme moi, que dans cette histoire, les archives familiales , ça n'est jamais là  où on penserait les trouver.

Les autres que familiales , c'est encore pire. Le summum étant un tas de paperasses qui naissent spontanément dans un décharge, pendant que Pierre Bellemare fait baver le micro, et qui se révèlent être les notes du Juge Hervé. Ça, c'est du grand comique.

 

Moi, ça me donne le tournis et quand je demande , avec ma douceur habituelle, à certain où qu'il a pris la copie de tel ou tel doc, on me répond que c'est dans le dossier alors que le dossier, y en a que deux qui y ont eu accès. Bizarre, vous avez dit bizarre ...

 

Côté secret, pfffff !!! j ' te jure !

Autant de secrets que d'acteurs....

Langlois, il a bien voulu nous en livrer un.

Y aurait pas quelqu'un d'autre qui nous ferait une révélation ?

Mais de la vraie.

Histoire qu'on dorme avec un peu moins d'angoisse.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by skeptikos
commenter cet article

commentaires

La Langellière 18/06/2015 07:24

"Le 28 novembre 1949, avec Jeanne et ses quatre petits-enfants, ils quittent le crachin et le froid breton pour le soleil du Tarn-et-Garonne" in Me DL en page 152.
Février 1950 : la fée Carabosse, Claude Sylvane les rejoint pour écrire, sur un coin de table de cuisine, son chef d'oeuvre d'inexactitudes : "Notre bagne".
"Le 8 octobre 1950, toute la famille débarque à la gare d'Austerlitz" in Denis Langlois en page 155.
Entre temps, il y a eu la tournée dans toute la France pour le bouquin de la Sylvane (avril/mai).
En fait ils semblent être restés une petite année à Saint-Nicolas-de-la-Grave...

La Langellière 17/06/2015 06:27

Marie-Jeanne meurt mi-mai 1931. Jeanne est (???) à Jersey. C'est la belle-doche qui reprend la défense de son fisset. Hervé est déjà dans le coup. Lui ou l'avocat ont-ils renvoyé les lettres à l'aimable morlaisienne ? Et comme c'est Madame Petitcolas qui hérite de sa mère en 1935 ???
Ces deux garces auraient-elles été trop contentes de planquer ce petit butin.
Cet avis n'engage que moi (et encore...)

skeptikos 17/06/2015 12:45

Vous avez totalement raison:DHLS nous raconte (p.399-401) la virée en 4CV, avec accident et direction trafiquée ???!!!!, mais du coup, je me demande c'est qui qui a payé la maison de Saint-Nicolas-de-la-Grave en réalité? La soeur ? Et combien de temps y restent-ils ? Denis est encore ici très fâche avec la chrono.

La Langellière 17/06/2015 10:48

Mal lu, sorry... Ce sont "les lettres de Marie-Jeanne à Guillaume", donc elles étaient en possession de Guillaume. Mais sa frangine Petitcolas, en 1948, elle est déjà à Lourdes. Ils passent la voir quand ils descendent dans le Tarn-et-Garonne, il me semble...
Oui, Le Her, il aurait encore vendu "ça" à la presse de caniveau, ce salopiaud ;)

skeptikos 17/06/2015 10:03

Non, je ne crois pas. Pour moi, Seznec gardait ces lettres, avec lui, au bagne. A son retour, il les aurait confiées à sa soeur, sans doute ,craignait-il quelque chose du côté de Le Her...

Présentation

  • : Affaire de cadillac
  • : Histoire d'y voire un peu plus claire dans la disparition de Pierre Quemeneur et dans la condamnation de Guillaume Seznec
  • Contact

Recherche

Liens